Bilan orthoptique

Partager sur les réseaux sociaux

TwitterGoogle+LinkedIn

Plusieurs types de prise en charge pour :

 

  • Fatigue visuelle (maux de tête, vision double, trouble, éblouissement)
  • Trouble de convergence (difficulté pour « loucher », fatigue à la lecture prolongée)
  • Trouble visuel avec déséquilibre de la posture du corps
  • Strabisme (yeux qui louchent, convergent ou divergent)
  • Paralysie oculomotrice
  • Dépistage à l’âge pré-verbal, il est primordial de contrôler le bon développement de la fonction visuelle

Le déroulement du bilan :

Le patient donne sa carte vitale et l’ordonnance du médecin prescripteur avant de débuter un interrogatoire renseignant les signes fonctionnels et antécédents médicaux. Ces derniers permettront d’orienter la réalisation des examens nécessaires.

Le bilan orthoptique se déroule en 3 parties : bilan sensoriel, bilan moteur et bilan fonctionnel.

Bilan sensoriel :

Une prise de l’acuité visuelle est réalisée avec et sans les lunettes, un examen de la réfraction peut également être effectué si nécéssaire.

Nous testons la vision stéréoscopique (vision des reliefs autrement dit la bonne coordination entre les deux yeux).

Un examen de la vision des couleurs, de la sensibilité au contraste et/ou du champ visuel peuvent être inclus.

Bilan moteur :

Nous analysons l’état de fixation oculaire et vérifions la présence des réflexes photomoteurs,  pratiquons un examen sous écran (cover test) et stimulons la motilité de chaque oeil afin d’éliminer un strabisme, un syndrome ou une paralysie oculomotrice.

Nous stimulons et analysons, si possible, la convergence, la qualité des poursuites et des saccades.

Bilan fonctionnel (pour les bilans neurovisuels et basse vision) :

Nous étudions la perception et le traitement de l’information, la coordination oeil-main, l’exploration et l’attention visuelle.

Et après ?

  • Sans suite si le bilan orthoptique est normal.
  • Nous proposons une prise en charge en rééducation orthoptique si nous retrouvons une insuffisance de convergence, un trouble de la motricité conjuguée ou certains troubles de la stabilisation du regard.
  • En cas de strabisme ou de paralysie oculomotrice, la rééducation est contre indiquée, en revanche un suivi régulier est vivement conseillé.