Rééducation

Partager sur les réseaux sociaux

TwitterGoogle+LinkedIn

Rééducation

Les séances de rééducation orthoptique visent à améliorer la fonction visuelle défaillante chez les patients atteints de strabisme, d’hétérophorie, de paralysie oculomotrice, de corriger le déséquilibre binoculaire de type insuffisance de convergence et de traiter l’amblyopie fonctionnelle chez l’enfant.
En fonction des résultats du bilan, des séances de rééducation peuvent être proposées par l’orthoptiste qui fixe, en accord avec le patient, le nombre de séances. Le projet de rééducation est expliqué au patient et un compte-rendu écrit lui est remis à la fin du bilan.
Celles-ci consistent en des actes adaptés à chacun selon la déficience et vont permettre une restauration partielle ou totale de la vision fonctionnelle, c’est-à-dire de l’efficacité visuelle. A l’issue de la dernière séance, l’orthoptiste adresse au médecin prescripteur un compte-rendu de fin de prise en charge.

 

La rééducation de convergence

La rééducation de l’amblyopie

La rééducation orthoptique en présence de vertige

La rééducation basse vision

La rééducation neurovisuelle

 

En cas de Basse Vision, certains éléments du système visuel seront rééduqués, et pour d’autres il s’agira de réadaptation. Le plus souvent, la rééducation rétablit ou améliore l’équilibre et l’efficacité de la vision, elle prévient parfois une aggravation, supprime la gêne fonctionnelle dans la vie quotidienne. La maîtrise du regard et une meilleure utilisation des capacités visuelles sont indispensables à la réadaptation des traumatisés ou des handicapés moteurs.
Dans l’élaboration de son projet de rééducation, l’orthoptiste devra écouter les plaintes et les troubles du patient et son action devra prendre en compte la globalité de la personne.
Dans les divers cas où la rééducation est indiquée :
Soit les séances joueront un rôle thérapeutique prépondérant des troubles de la vision.
Soit la rééducation orthoptique associée à d’autres moyens thérapeutiques, participera au traitement général, au traitement optique, au traitement chirurgical…
Soit l’action de l’orthoptiste consistera à celle d’une aide au diagnostic, support indispensable pour l’orientation de certains traitements.
Pour la qualité et la compréhension du traitement entrepris, une bonne communication médecin-orthoptiste-patient est indispensable.
Le traitement orthoptique est sous la direction effective de l’orthoptiste. En général, la rééducation ne réclame pas d’efforts particuliers, mais demande de la continuité dans sa réalisation.
Le rythme des séances est proposé en fonction de la spécificité de la rééducation (le plus important étant la régularité).